Nos études

L'Apec analyse les grandes tendances de l’emploi cadre en matière de recrutements, de compétences et de trajectoires professionnelles

Nos résultats

L'Apec informe, conseille et accompagne les cadres, les jeunes diplômé·e·s et les entreprises

Accéder à apec.fr
  • Accueil
  • Espace médias
  • 1 tiers des cadres qui veulent quitter leur entreprise veulent partir en raison de mauvaises conditions de travail
Retour

Info médias

1 tiers des cadres qui veulent quitter leur entreprise veulent partir en raison de mauvaises conditions de travail

Publié le

16

janv. 2024

  • Partager

Alors que les entreprises rencontrent toujours de fortes difficultés de recrutement, la qualité de vie et des conditions de travail (QVCT) constitue un levier puissant d’attractivité pour trouver des compétences et les fidéliser.

L’étude de l'Apec se concentre sur 4 critères déterminants : relations de travail, autonomie, reconnaissance, et charge de travail. 
 
Parmi les principaux enseignements de l’étude : 

  • L’importance accordée à la qualité de vie au travail se heurte à une première difficulté dès l’entretien d’embauche pour les cadres en recherche d’emploi: de nombreux cadres trouvent délicat d'aborder ces sujets, de peur d'être mal perçus par les recruteurs. En conséquence, ils se tournent vers d'autres moyens pour s'informer et avoir une idée juste de la QVCT, comme les avis de collaborateurs ou les profils sur les réseaux professionnels.
  • Et lorsque ces sujets sont abordés, c'est majoritairement à l'initiative du candidat. Par exemple, seulement 45% des cadres ont discuté de l'ambiance et des relations de travail lors de leur dernier entretien, et pour la plupart, c'était à leur propre initiative (29% vs 16% par l’entreprise). La charge de travail est un sujet plus fréquemment abordé, avec 52% des cas, mais là encore, souvent à l'initiative du candidat (31% vs 21%). 
  • 45% des cadres considèrent aujourd’hui les conditions de travail comme un critère essentiel dans leur recherche d’emploi, et 32% qui veulent quitter leur entreprise justifient leur décision par de mauvaises conditions de travail
  • Le manque de considération et une mauvaise ambiance de travail sont des facteurs déterminants dans la décision de quitter un poste, comme l'ont fait 45 % des salariés pour le premier motif et 42%pour le second. En comparaison, une charge de travail excessive et un manque d'autonomie sont des raisons moins fréquemment citées. 
  • Enfin, l'étude révèle que l'autonomie dans le travail et l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée sont des facteurs clés pour 63 % et 62 % des cadres respectivement. La diversification et le renouvellement des missions, bien qu'importants, ne sont cités que par 48 % des répondants comme informations essentielles pour décider de rejoindre une entreprise

Restez informé·e

Études, partenariats, résultats… Retrouvez les dernières actualités de l’Apec dans notre newsletter.