Nos études

L'Apec analyse les grandes tendances de l’emploi cadre en matière de recrutements, de compétences et de trajectoires professionnelles

Nos résultats

L'Apec informe, conseille et accompagne les cadres, les jeunes diplômé·e·s et les entreprises

Accéder à apec.fr
Retour

Info médias

L'identification des compétences dans le recrutement de cadres

publié le

08

déc. 2020

  • Partager

Cette étude analyse la manière dont les recruteurs identifient et évaluent les compétences tout au long du processus de recrutement et révèle 4 enjeux majeurs.

Poursuivre la sensibilisation des acteurs économiques sur la gestion des compétences ( au sens large)

Alors que RH, manager·euse·s opérationnel·le·s, directions générales présentent un niveau de maitrise très hétérogène, ils doivent à être sensibilisés aux enjeux d’identification des compétences et continuer d'alimenter leurs réflexions. Objectif : mieux objectiver leurs recrutements pour gagner en efficacité et réduire les risques de discriminations.

Aider à mieux définir le besoin, en valorisant les référentiels et les outils existants

L’étude montre que les recruteurs s’appuient très rarement sur des outils ou référentiels pour construire les profils de poste. Pourtant, ils peuvent faciliter l’identification des compétences nécessaires à l’exercice d’un poste. Des outils permettant d’affiner la liste des soft-skills recherchés par métiers pourraient également être mis en avant.

S’outiller a minima pour suivre le processus d’évaluation des candidat∙e∙s.

S’ils ne sont pas majoritairement en demande de plus d’outils formalisés, la mise à plat des différents critères de sélection des candidat∙e∙s au sein d’un document partagé entre les différentes parties prenantes du recrutement pourrait permettre de faciliter le suivi des candidat∙e∙s.
De plus, bien identifier les objectifs assignés à chaque étape du recrutement et les résultats attendus, pourrait venir sécuriser davantage l’évaluation du∙de la candidat∙e et limiter les étapes du parcours de recrutement.

Laisser la possibilité de prendre en compte d’autres dimensions dans l’appréciation du∙de la candidat∙e.

L’évaluation du candidat∙e doit également intégrer les autres dimensions venant impacter son appréciation générale : intégration dans le collectif de travail, motivation, intérêt pour le projet de l’entreprise, compétences inattendues, etc. Un certain nombre de compétences, difficilement formalisées dans une offre et dans un CV, correspondent à des compétences importantes dans la décision finale. 

Restez informé·e

Études, partenariats, résultats… Retrouvez les dernières actualités de l’Apec dans notre newsletter.