Nos études

L'Apec analyse les grandes tendances de l’emploi cadre en matière de recrutements, de compétences et de trajectoires professionnelles

Nos résultats

L'Apec informe, conseille et accompagne les cadres, les jeunes diplômé·e·s et les entreprises

Accéder à apec.fr
  • Accueil
  • Actualités
  • Une exposition immersive de l’Apec pour découvrir les futurs du travail
Retour

Une exposition immersive de l’Apec pour découvrir les futurs du travail

Publié le

16

janv. 2024

  • Partager

« Travailler demain : quels futurs se dessinent ? » : à l’initiative de son Conseil d’administration, l’Apec a mené un large travail prospectif sur la place du travail dans la société ainsi que sur les tendances à l’horizon 2030, parfois contradictoires. Présentée au sein d’une exposition immersive, cette réflexion a pour objectif de mieux identifier ces mutations, pour les comprendre et s’y préparer.

Rapport au travail, impact des nouvelles technologies, trajectoires démographiques, rôle des plateformes dans l’économie, enjeux de la transition écologique et énergétique…, l’Apec a identifié les grandes tendances déjà à l’œuvre – et les signaux plus faibles – qui dessinent le travail demain. L’exposition immersive, présentée au siège de l’Apec à Paris au second semestre 2023, chez notre partenaire Matrice et à Bordeaux, sera visible au H7 à Lyon, du 23 au 25 janvier et au salon du travail à Paris, les 25 et 26 janvier. L’occasion d’en savoir plus sur les mutations de l’emploi et du travail.
 

Dans une société en quête de sens, le rapport au travail évolue. La pandémie a accéléré un mouvement de détachement par rapport au travail, qui, s’il reste une composante importante et essentielle de l’identité, ne constitue plus le pivot autour duquel tout doit graviter.  Faire carrière n’est plus un marqueur social. D’identitaire, le travail devient utilitaire. Il est aussi, dans le même temps, marqué par une quête de sens, avec des attentes fortes, notamment de la part de la « GenZ »*, sur l’utilité sociale et l’impact de leur travail.  

*Génération née entre la fin des années 90 et le début des années 2010 
 

Dans les vingt dernières années, le progrès technologique a connu une croissance rapide et continue, un phénomène qui devrait s'intensifier dans la prochaine décennie. L'intelligence artificielle, au cœur de cette transformation, affecte divers secteurs tels que l'industrie et le commerce, et commence à jouer un rôle dans la vie quotidienne. Toutefois, cette avancée technologique pose des défis en termes de sécurité des données, de cybersécurité et d'impact sur l'emploi, des sujets qui deviendront cruciaux à l'approche de 2030. 
 

Enjeu mondial, la transition écologique, englobant les enjeux économiques et environnementaux, est une transformation majeure affectant la société et le système économique. L'importance croissante de l'engagement environnemental des entreprises influence désormais fortement les choix professionnels des cadres. Paradoxalement, l’urgence climatique est porteuse de sens notamment pour les jeunes. Face aux changements climatiques et à leur impact sur l'emploi, face à la transformation nécessaire des métiers, des secteurs et des compétences, comment les entreprises pourront s’adapter ? 
 

Sous l’influence grandissante des Gafam, la plateformisation de l’économie et de la société va se poursuivre. Cette plateformisation est à la fois source de modernisation et de déconstruction du modèle classique de l’entreprise. Avec un risque de polarisation du marché du travail : d’un côté, des travailleurs très qualifiés, à même de choisir leurs missions, de l’autre ceux qui subissent les conditions imposées par cette plateformisation. On assiste parallèlement à un développement du travail indépendant qui conduit les entreprises à repenser leur organisation du travail. Mi-indépendant, mi-salarié : la tendance de demain pourrait être à l’hybridation des statuts d’emploi. 
 

Le vieillissement démographique va s’accentuer dans les prochaines années, avec pour conséquence la diminution de la population active : la France pourrait perdre 4 millions d’actifs d’ici 2050. Une réalité qui devra, demain, réinterroger l’immigration de travail.

Restez informé·e

Études, partenariats, résultats… Retrouvez les dernières actualités de l’Apec dans notre newsletter.